Une consultation de prévention pour un vieillissement réussi

Le Pr Jean-Philippe David nous présente la consultation « vieillir avec succès », une consultation de prévention pour un vieillissement en bonne santé. Prévenir le vieillissement en mauvaise santé c’est détecter les signes de pré-fragilité et les faire disparaitre grâce à des réhabilitations efficaces comme la nutrition et l’activité physique adaptée.

Présentation de cette inititiative originale en vidéo :

Une longue espérance de vie …

En France, l’éspérance de vie n’a jamais été aussi haute que ces dernières années, pourtant le vieillissement se passe rarement dans les meilleurs conditions. En 2015, l’espérance de vie à la naissance en France atteint 79,1 ans pour les hommes et 85,1 ans pour les femmes.

… en mauvaise santé !

Concernant « l’espérance de vie en bonne santé », elle est de 64,1 ans pour les femmes et 62,7 ans pour les hommes. Cela veut dire que les femmes vivent 21 ans et les hommes 17 ans avec une limitation chronique dans les activités habituelles liée à un problème de santé.

La consultation « vieillir avec succès »

Ces nombreuses années d’incapacité découlent d’un déficit de politique de prévention en santé en France. C’est dans ce contexte que le Pr Jean-Philippe David, médecin gériatre et chef de service de Gériatrie à l’Hopital Emile Roux à Limeil-Brevannes (APHP), a crée en 2011 une consultation pour prévenir le vieillissement en mauvaise santé.

Pour qui ? Pourquoi ? Comment ?

Cette consutation propose aux 50-65 ans un bilan physique, psychique et sociale et des protocoles de réadaptations personnalisés sur le plan physique et nutritionnel pour agir sur le processus de vieillissement. Il ne s’agit pas de soigner ou de détecter des maladies, mais de sauvegarder au mieux son potentiel pour garder, plus tard, son indépendance. La dépendance découle en effet de la fragilité, or la fragilité dépend des statuts nutritionnel, musculaire, cognitif et relationnel.

Etre acteur de sa santé

Pour le Dr David, l’âge chronologique n’a en fait aucun intérêt.Celui-ci se bat contre l’idée selon laquelle on perd assuremment de la masse musculaire et de l’endurance en vieillissant. Il en va de même pour les fonctions cérébrales. Les préconisations ne sont d’ailleurs pas forcément celles auxquelles on pense intuitivement !

Laisser un commentaire